le Shiatsu

Pour accéder directement aux "Questions/Réponses Shiatsu" cliquer ici
Pour accéder directement à la page sur "la Somatopathie" cliquer ici

Sommaire:
- En bref ...
- Historique et Pratique
- Le Sei Shiatsu Dô
- Le Shiatsu dans les Médias

 

En bref ...

  • Réunifier, rééquilibrer, renforcer les faiblesses et libérer les tensions du Corps et de l'Esprit.
  • Indications:
    • Le shiatsu:
    • soutient le corps et l’esprit pour leur permettre de faire face au quotidien,
    • stimule et renforce les fonctions vitales en agissant sur le système énergétique (les principes sont les même que la Médecine Traditionnelle Chinoise),
    • aide l'organisme se nettoyer et à se régénérer, améliore la fluidité des liquides organiques (circulation sanguine, lymphatique) ainsi que le fonctionnement de système hormonal et/ou immunitaire,
    • l'apaisement du corps et de l’esprit qu’il procure favorise un meilleur fonctionnement les divers organes,
    • a une action sur le système nerveux autonome et améliore significativement de nombreux symptômes comme les spasmes, les insomnies, les migraines …,
    • est un puissant soutien lorsque l’on vit des souffrances liées au stress, aux chocs émotionnels, à la dépression et à l'anxiété (hypertension, fibromyalgie, douleurs intercostales, douleurs lombaires, fatigue générale…),
    • peut soulager les douleurs articulaires et rhumatismales (lumbago, cervicalgies, torticolis …),
    • soulage les problèmes gynécologiques (troubles du cycle menstruel, syndrome prémenstruel, nausées durant la grossesse …),
    • contribue au soulagement de certains soucis digestifs (colite, constipation, vomissement, ballonnements…),
    • améliore les difficultés respiratoires (asthme, sinusite, oppression thoracique …) et a des effets positifs sur les vertiges, acouphènes, paralysies faciales, nystagmus …
    • sous réserve de l'accord du médecin traitant, peut se pratiquer en accompagnement de toute pathologie. Le shiatsu améliore notamment les effets secondaires des thérapies lourdes (chimiothérapie …) et est très apprécié des patients.
    • favorise le lâcher-prise, harmonise l’Etre dans sa globalité et permet d'être mieux « dans ses pompes », plus à l'écoute de ses besoins essentiels, moins dispersé, ballotté par le courant de la vie.
    • une pratique régulière réduit significativement le stress, élimine les facteurs de tension, la fatigue, la nervosité et les troubles du sommeil et favorise le bien-être, la relaxation, l'équilibre, l'harmonie du corps et de l'esprit
    • Précautions: évidemment en cas d'urgence (fracture, hémorragie, épilepsie ainsi que toute autre affection grave) contacter d'abord votre médecin ou un service des urgences.
    • De manière générale, éviter une séance de shiatsu ou de somatopathie en cas de crise aiguë (fièvre importante, inflammation trop forte, infection, troubles organiques sévères ...)
    • Le Shiatsu, tout particulièrement, peut être déconseillé en cas d'ostéoporose sévère, nécrose articulaire avancée etc.. en cas de doute parlez-en avant à votre médecin.

 

Historique et Pratique

En japonais Shiatsu signifie "pression des doigts", de shi (doigts, extrémités) et atsu (pression).

Le Shiatsu est une discipline énergétique manuelle, fondée à l'instar de l'acupuncture sur les principes découverts et développés par l'antique médecine chinoise.
Il a été élaboré, dans sa forme globale et rythmée, par les japonais et reconnu en 1955 par le Ministère nippon de la Santé comme une médecine à part entière ; il est apparu en France dans les années 1960/1970, introduit par les maîtres d'arts martiaux et les moines zen.
Le Shiatsu consiste en un enchaînement de pressions rythmées le long des méridiens au travers desquels circule l'énergie et qui relient entre eux tous les organes et toutes les fonctions du corps.
Les pressions sont exercées principalement par les pouces du praticien mais peuvent aussi s'effectuer avec les coudes, les genoux et les pieds.
Au cours de la séance le Shiatsu-shi ou praticien de shiatsu est souvent amené à réaliser des mobilisations articulaires, des étirements ou des percussions pour débloquer l'énergie qui stagne dans les articulations. Tout est fait afin de restaurer la libre circulation du Qi (Energie) dans le corps.

 

Le Sei Shiatsu Dô

Sensibilité fondée par Bernard Bouheret, kinésithérapeute, qui a été formé dans les années 80 au Japon, à l'Ecole Hakko de Maître Okuyama et enseignée à l'E.S.T (Ecole de Shiatsu Thérapeutique) à Paris. Après 25 ans de pratique intensive en cabinet, il développe un nouveau Shiatsu enrichi de techniques subtiles, retrouvant ainsi les racines Taoïstes très proches du Shintoisme japonais.
Cette nouvelle orientation est alors nommée Sei Shiatsu Dô, la voie du Shiatsu sincère, dans lequel l’ouverture du cœur est essentielle.
La base martiale n’est pas oubliée loin s'en faut, mais un nouveau canal énergétique nourrit la pratique, celui de l'ouverture du coeur.
Le praticien, constamment entre Ciel et Terre, sait qu’il travaille avec une force qui le dépasse.
Il sait aussi oublier sa volonté propre pour n’œuvrer qu’avec l’intention juste : le Sei Shiatsu alterne entre subtilité et profondeur, enracinement et légèreté, entre rythme, mouvement et silence.

“Les Mains sont guidées par le Souffle,
le Souffle est guidé par la Pensée,
la Pensée est guidée par le Cœur,
le Cœur est uni à la Voie (Dao).”

 

Le Shiatsu dans les Médias